31/10/2012

Roms: Matignon ne répond pas. -- L'Express

 

Dominique Baudis, Défenseur des droits, souhaite appliquer aux Roms le dispositif de la trêve hivernale. Il n'a pas reçu de réponse de Jean-Marc Ayrault.

Roms: Matignon ne répond pas

20:13 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Ils sont roms et ils ont « réussi ». --La croix

 

Conseiller politique, activiste associatif, coiffeur renommé ou étudiante brillante, ces quatre Roms roumains ne correspondent en rien aux préjugés liés à leur origine. Ils ont suivi des voies qui les ont conduits à devenir des figures respectées dans leur pays.

Ils sont roms et ils ont « réussi »

08:30 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

30/10/2012

A Marseille, des riverains expulsent des Roms. --JDD

 

Plusieurs habitants d'une cité de Marseille ont délogé, jeudi soir, des familles roms installées depuis quelques jours dans un campement situé à proximité. Les forces de l'ordre sont intervenues pour séparer les riverains mécontents et les familles. Ces dernières ont quitté les lieux. Dans la soirée, un petit incendie s'est déclaré sur les lieux. La police enquête pour déterminer son origine.

A Marseille, des riverains expulsent des Roms

09:05 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

29/10/2012

HAINE – Manifestation contre les Roms près de Lille -- Le Monde (Blogs)

 

 

HAINE – Manifestation contre les Roms près de Lille

16:28 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Biréli Lagrène. Les meilleurs titres (35 vidéos -- you tube).

                                           

  

                                                 Biréli Lagrène : bibliographie -- wikipédia                                    


 

                           Biréli Lagrène                             35 toptracks

 


 


 

Bireli.jpg

 

 

15:01 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

27/10/2012

Paco de Lucia..--- You tube -- 1H 19

 

                                

                       Paco de Lucia.

                                                     

250px-Paco_de_Lucía_4.jpg

 

                       

22:04 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

LES PRINCES (film entier français) Tony Gatlif -- You Tube

 

                                      

                    LES PRINCES                             

   
   
 
histoire
   
 

Le périple d'une famille tzigane. En compagnie de sa grand-mère et de sa fille Zorka, le gitan Nara survit à la petite semaine dans un immeuble H.L.M de banlieue. Nara vit de petits larçins, de combines et de très furtis emplois...

       
  Premier film de ce qui va devenir la trilogie sur le peuple gitan avec les films qui suivront qui seront Latcho Drom puis Gadgo Dilo.    
  Tony Gatlif porte un regard sur des Tziganes sédentarisés dans une banlieue grisatre sans espoir. Pauvreté, vol à l'étalage, rascisme y sont dépeints sans complaisance. Mais un jour, l'appel du voyage, la tentation de reprendre la route vont l'emporter...

  • LE MONDE - édition de12 décembre 1993 : Dans une cité HLM qui tombe en ruine, vivent des Gitans sédentaires. L'un d'eux, rigoureusement attaché aux lois et aux coutumes, homme fier et sauvage, affronte, sans jamais céder, la violence des autres et les injustices. L'histoire d'un rejet par la société. Un peu trop misérabiliste dans la première partie, le film prend une saisissante dimension lyrique dans la seconde.
    .
 
         
 
fiche_technique
   
         
 

Durée : 1 heure 40 mn
Distributeur : Artedis
Réalisation : Tony Gatlif
Scénario original : Tony Gatlif, Marie-Hélène Rude
Production : Denis Champenois
Distributeur : AAA - Soprofilms
Société de production : Babylone Films (Paris)
Décorateur : Denis Champenois
Musique : Tony Gatlif
Directeur de la photographie : Jacques Loiseleux
Ingénieur du son : Bernard Ortion
Montage : Claudine Bouché
Les rôles : Gerard Darmon (Nara) - Muse Dalbray (la grand mère) - Celine Militon (Zorka) - Concha Tavora (Miralda) - Dominique Maurin (Petiton) - Marie-Hélène Rudel (Bijou) - Anne-Marie Philipe (L'institutrice) - Farid Chopel (Sanson) - Hagop Arslanian (Chico) - Tony Gatlif (Léo)

         
     

 

13:11 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

25/10/2012

Expulsion de Roms à Marseille. -- Le Figaro (AFP)

 

....il existe "une grande différence" entre le discours national sur les Roms et les décisions prises localement. Selon elle, les autorités "n'appliquent pas la circulaire du 26 août 2012", qui stipule un accompagnement des personnes expulsées.....
 

Expulsion de Roms à Marseille

10:46 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

BELGIQUE : Vote à la Chambre du nouveau code pour obtenir la nationalité belge. -- RTBF Info

De nouveaux critères d'accès à la nationalité belge, des critères plus sélectifs: le nouveau code de la nationalité sera voté cet après-midi en séance plénière à la Chambre. Le texte a fait l'objet d'un compromis entre les partis de la majorité, un compromis difficile à atteindre, trop sévère pour les uns, pas assez pour les autres.

Vote à la Chambre du nouveau code pour obtenir la nationalité belge

10:40 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

L'afflux de migrants des Balkans préoccupe l'Union européenne. -- Le Monde


L'enjeu est fondamental pour les Balkans, tourmentés par la crise, enclavés géographiquement et désormais menacés par une remise en cause éventuelle de la libre-circulation, sans visa, de leurs ressortissants.....


L'afflux de migrants des Balkans préoccupe l'Union européenne

10:32 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Roumanie: privée de fonds européens, la société civile est asphyxiée. -- RTL-Info

 

Des centaines d'associations s'occupant de l'intégration des Roms, des handicapés et des personnes vulnérables en Roumanie sont au bord de la faillite après l'interruption du versement de fonds européens en raison de manquements des autorités roumaines.......

Roumanie: privée de fonds européens, la société civile est asphyxiée

10:26 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Le Revenu de Base | Film version Française -- You Tube

 

« Un revenu, c'est comme l'air sous les ailes de l'oiseau ! ». C'est ainsi que commence le film. Est-ce que ce revenu devrait être inconditionnel pour chacun ? Est-ce possible, un droit civique économique ?

Le film est captivant, il fait réfléchir, il touche et met le doigt sur ce qui est raisonnable. Il permet de voir la situation de la société et le devoir de l'argent sous un jour nouveau. Un thème d'une actualité brûlante:

Le Revenu de Base | Film version Française

09:24 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

24/10/2012

Berlin: A. Merkel inaugure un mémorial aux Roms victimes de l'Holocauste. -- RTBF.BE

 

Plus de 65 ans après l'Holocauste, la chancelière allemande Angela Merkel inaugure mercredi à Berlin le mémorial aux Roms victimes du nazisme alors qu'ils subissent toujours racisme et discrimination dans de nombreux pays d'Europe.

Berlin: A. Merkel inaugure un mémorial aux Roms victimes de l'Holocauste

12:00 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

22/10/2012

Pour voir le blog "PEUPLE ET MUSIQUES ROMS SANS FRONTIÈRES" en entier

 

Cliquez sur le lien çi-dessous. 

PEUPLE ET MUSIQUES ROM

SANS

FRONTIÈRES.

23:02 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Quelques Films poignant d'émotion de vérité, illustrant par des témoignages une partie de l'histoire du 20eme et du 21 eme siècle


J'ai meme rencontre des Tziganes heureux

J'ai même rencontré des tziganes heureux : Bora, un tzigane, est marie a une femme beaucoup plus agee que lui. Son metier le mene de villages en villages. Il rencontre une jeune fille, Tissa, dont le beau-pere est le rival de Bora. Tous les deux s'evitent donc le plus souvent possible. Mais l'un comme l'autre, ils ne peuvent se passer de Tissa.

Latcho drom.  Tony Gatlif --You Tube

Latcho Drom est un film français de Tony Gatlif. À travers musique, chant et danse, évocation de la longue route du peuple Rom et de son histoire, du Rajasthan à l'Andalousie. Latcho drom signifie en français "bonne route" ou "drum bun" en roumain.
Le film a été sélectionné dans la section Un Certain Regard au festival du film de Cannes en 1993.
Épisodes[modifier]

Le film se déroule en 8 épisodes, se situant chacune dans un pays différent, avec des musiciens roms de ces pays :
L'épisode roumain est accompagné par le groupe Taraf de Haïdouks, l'épisode français, qui se déroule autour des Saintes-Maries-de-la-Mer, est accompagné par Dorado Schmitt et son cousin Tchavolo Schmitt.
Lien externe[modifier]

Latcho Drom sur l’Internet Movie Database - Version plus complète en anglais

Réalisateur : Tony Gatlif

Liberte.Korkoro.Tony.Gatlif.2009.Subt.Fr.avi    (You Tube)

Les Tsiganes furent persécutés pour des raisons raciales par le régime nazi et ses alliés dans toute l'Europe.
Les Nazis considéraient les Tsiganes comme "racialement inférieurs", et le destin de ceux-ci fut, en de nombreux points, parallèle à celui des Juifs. Les Tsiganes subirent l'internement, le travail forcé et beaucoup furent assassinés. Ils étaient aussi soumis à la déportation dans les camps d'extermination. Les Einsatzgruppen (unités mobiles d’extermination) assassinèrent des dizaines de milliers de Tsiganes dans les territoires de l'est occupés par les Allemands. En outre, des milliers d’entre eux furent tués dans les camps d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, de Chelmno, de Belzec, de Sobibor et de Treblinka. Les nazis incarcérèrent aussi des milliers de Tsiganes dans les camps de concentration de Bergen-Belsen, de Sachsenhausen, de Buchenwald, de Dachau, de Mauthausen et de Ravensbrück.
Le 21 septembre 1939, Reinhard Heydrich, chef de l'Office central de Sécurité du Reich, rencontrait les fonctionnaires de la Police de Sûreté (Sipo) et du Service de la sûreté (SD) à Berlin. Ils décidèrent d'expulser 30 000 Tsiganes allemands et autrichiens dans des régions à l'est du grand Reich, dans le Gouvernement Général de Pologne. Ce plan fut abandonné devant l'opposition de Hans Frank, le gouverneur général de Pologne occupée. Priorité fut accordée aux déportations des Juifs d'Allemagne.
Il y eut néanmoins des déportations de Tsiganes du Reich. Environ 2 500 d'entre eux furent déportés en Pologne en avril et en mai 1940. Ils furent exterminés, mourant de faim ou épuisés par le travail. Les malades étaient abattus. 5 000 autres Tsiganes furent expulsés à Lodz, où ils se virent maintenus dans un secteur séparé du ghetto. Ceux qui survécurent aux terribles conditions de vie dans le ghetto allaient plus tard être déportés du ghetto dans le camp d'extermination de Chelmno, où ils furent tués dans des camions à gaz.
Dans la perspective de leur éventuelle déportation hors d'Allemagne, tous les Tsiganes furent enfermés dans des camps spéciaux (Zigeunerlager). Avec la suspension des déportations de Tsiganes en 1940, ces camps devinrent des lieux de détention à long terme pour les Tsiganes. Les camps de Marzahn à Berlin et ceux de Lackenbach et de Salzbourg en Autriche furent parmi les plus terribles. Des centaines des Tsiganes y périrent à cause des dures conditions de vie qui y règnaient. Les voisins allemands du camp se plaignirent à plusieurs reprises des camps et exigèrent la déportation des Tsiganes internés pour "sauvegarder la morale publique et la sécurité". La police locale prétexta de ces plaintes pour demander officiellement au chef de la SS, Heinrich Himmler, la reprise des déportations de Tsiganes vers l'est.
En décembre 1942, Himmler signa un ordre de déportation pour tous les Tsiganes d’Allemagne. Les quelques exceptions qu’Himmler accorda, furent souvent ignorées au niveau local. Même des soldats servant dans l'armée allemande (la Wehrmacht), qui étaient rentrés en permission furent arrêtés et expulsés parce qu’ils étaient Tsiganes. Les Tsiganes d’Allemagne furent déportés à Auschwitz, où un camp avait été conçu spécialement pour eux : "le camp des familles gitanes". Des familles entières y étaient incarcérées ensemble. Les jumeaux et les nains, furent cependant séparés des autres et soumis aux expériences médicales pseudo-scientifiques menées par le capitaine SS, le docteur Josef Mengele. Des médecins nazis utilisèrent également des prisonniers tsiganes dans des expériences médicales dans les camps de Ravensbrück, du Natzweiller-Struthof et de Sachsenhausen.
"Le camp des familles tsiganes" d’Auschwitz fut le théâtre d'épidémies - le typhus, la variole et la dysenterie - qui en réduisirent considérablement la population. En mai 1944, les Allemands décidèrent de liquider le camp. Alors que les SS l'entouraient, ils trouvèrent face à eux des Tsiganes armés de barres de fer et prêts à se battre. Les Allemands reculèrent et reportèrent la liquidation. Plus tard ce même mois, les SS transférèrent hors du camp des familles environ 1 500 des Tsiganes qui étaient encore capables de travailler. Presque 1 500 détenus supplémentaires furent transférés en août. Les Tsiganes restant, près de 3 000, furent exterminés. Au moins 19 000 sur les 23 000 Tsiganes déportés à Auschwitz y périrent.
Dans les zones de l'Europe occupées par les Allemands, le destin des Tsiganes varia d’un pays à l’autre, selon les circonstances locales. Les Nazis internaient généralement les Tsiganes et les déportaient ensuite en Allemagne ou en Pologne pour les soumettre au travail forcé ou pour les assassiner. Beaucoup de Tsiganes de Pologne, des Pays-Bas, de Hongrie, d'Italie, de Yougoslavie et d'Albanie furent abattus ou déportés dans les camps d'extermination et exterminés. Dans les pays baltes et les zones de l'Union soviétique occupées par les Allemands, les Einsatzgruppen (unités mobiles d'extermination) massacraient les Tsiganes en même temps qu'ils exterminaient les Juifs et les responsables communistes. Des milliers de Tsiganes, hommes, femmes et enfants furent tués au cours de ces opérations. Beaucoup de Tsiganes furent assassinés avec les Juifs à Babi Yar, près de Kiev, par exemple.
En France, les autorités avaient pris des mesures restrictives à l’encontre des Tsiganes avant même l'occupation allemande du pays. Le gouvernement de Vichy organisa leur internement dans des camps familiaux. Les Tsiganes français ne furent cependant pas déportés sauf ceux des départements du Nord et du Pas-de-Calais rattachés au Gouvernement militaire de Bruxelles.
Les Roumains n’adoptèrent pas de politique systématique d'extermination des Tsiganes. Cependant, en 1941 et 1942 de 20 000 à 26 000 Tsiganes de la région de Bucarest furent expulsés en Transnistrie, en Ukraine sous occupation roumaine, où des milliers devaient mourir de maladie, de famine et de mauvais traitements. En Serbie, en automne 1941, des pelotons d’exécutions de l'armée allemande (la Wehrmacht) exécutèrent presque toute la population des hommes tsiganes adultes ainsi que la plupart des hommes juifs adultes, pour se venger de l’assassinat de soldats allemands par des résistants serbes. En Croatie, les Oustachis (fascistes croates alliés de l'Allemagne) tuèrent près de 50 000 Tsiganes. Beaucoup de Tsiganes furent internés et exterminés dans le camp de concentration de Jasenovac.
On ne connaît pas exactement le nombre de Tsiganes tués au cours de la Shoah. Bien que des chiffres exacts ou des pourcentages ne puissent pas être vérifiés, les historiens estiment que les Allemands et leurs alliés auraient exterminé de 25 à 50% de tous les Tsiganes européens. Sur environ un million de Tsiganes vivant en Europe avant la guerre, au moins 220 000 auraient ainsi été tués.
Après la guerre, la discrimination contre les Tsiganes ne cessa pas, la République fédérale d'Allemagne décida que toutes les mesures prises contre les Tsiganes avant 1943 étaient une politique légitime de l’Etat et ne nécessitaient pas de réparations. L'incarcération, la stérilisation et même la déportation étaient considérées comme une politique légitime. Qui plus est, la police criminelle bavaroise reprit les fichiers de recherche de Robert Ritter, y compris son registre des Tsiganes en Allemagne. Ritter, l'expert racial des Nazis pour les questions tsiganes, avait conservé sa notoriété et était retourné à son ancien travail de psychologue pour enfants. Les efforts pour amener le docteur Ritter devant la justice pour sa complicité dans le meurtre des Tsiganes cessèrent avec son suicide en 1950.
Le chancelier allemand Helmut Kohl reconnut formellement la réalité du génocide des Tsiganes en 1982. Mais à cette date, la plupart des victimes susceptibles de toucher des réparations conformément à la loi allemande étaient déjà mortes.

Articles en Anglais:
Genocide of European Roma (Gypsies), 1939-1945 »

 

Swing - Tony Gatlif - Film Manouche

Dans une banlieue de Strasbourg, on suit le chemin d'un petit garçon, Max, qui lors de ses vacances d'été fera une merveilleuse rencontre avec la musique et l'amour. En effet, il suit le rythme énergique de Swing, une jeune Manouche aux allures de garçon manqué, qui lui fait découvrir sa communauté (leur mode de vie, leurs traditions, leurs origines, leur liberté...). Fasciné par les musiciens manouches, Max prend des cours de guitare avec l'un d'eux, Miraldo (inspiré et interprété par un des plus grands guitaristes de jazz manouche, Tchavolo Schmitt), qui est un génie de la musique. Entre de nombreux, forts et entraînants moments musicaux (chants, danse, musique...), le jeune garçon tombe peu à peu amoureux de son amie Swing. Mais ses vacances se terminent et sa condition de jeune écolier gadjo (terme rom désignant ceux qui ne sont pas de cette ethnie comme dans Gadjo Dilo) le rattrape...

2012 | Film | An uncontable persons - Festival des Libertés

Les Roms (Tsiganes) face à l'anéantissement nazie pendant la "Solution finale", mais ont été reléguée à une note dans l'histoire. Aujourd'hui, les Roms sont victimes de persécution raciale extrême et souvent violentes. Un peuple est un voyage innombrables puissante d'exposer la tragédie du groupe minoritaire le plus important d'Europe. Écrit parAnonymous

DE CHARYBDE EN SCYLLA         enlignedirecte.be • Be • 2012 • 26   C’est au début du mois de mai 2012 que le Délégué général aux droits de l’enfant, a pris la direction de la Serbie dans les traces d’une famille rom avec cinq enfants. Le plus jeune est né en Belgique. Sunita, l’aînée polyhandicapée, âgée de onze ans seulement va mourir au retour faute de soins. Au travers du cas concret de la famille de Sunita, ce documentaire fait état des persécutions, des violences et des discriminations dont sont victimes les Roms en Serbie, et dans d’autres Etats même au sein de l’Union européenne. Il plonge au cœur de la réalité quotidienne de ces personnes qui n’échappent à un danger que pour en affronter un autre, comme ces marins ballotés de Charybde en Scylla (dans la mythologie grecque deux monstres terrifiants qui gardaient les deux côtés du détroit de Messine).

 

 

 

22:47 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Le ROMANI -- Wikipédia

 

 

                                             

                            Romani             

       

17:14 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Quelques expressions en Romani,

 

dans un Romani commun 

"bonjour" tu as simplement "latcho (lasho) divéss", "lasho djes", après le plus usité pour saluer une ou des personnes ; 

(pron. divés = di-vésse, djes = d+j français)

tè del tû o Del (o Devél) : qu'il te donne Dieu
tè del tumé o Del (o Devél) : qu'il vous donne Dieu (tumé est la 2ième personne du pluriel) on a pas la notion du vouvoiement 

(pron. u = ou comme "sous" , û = ou fermé comme mouton)

tu peux aussi lâché un;

baxtalô tè avés (m.) que tu sois heureux, que tu devienne heureux 
baxtalî tè avés (f.)
baxtalê tè avén (pl.)

(pron. x = jota ou ch allemand, avés = a-vésse, avén = a-véne)

sar san ? (litt. comment tu es, comment vous êtes)
sar san tu ? (comment es tu) comment tu vas, ça va ?
tchavalé ! ( shavalé!) sar san tumé ? les enfants! comment allez vous ?

(sar = sar "r" roulé)

on te répondra; 

mishtô sim ! ay tû ? je vais bien ! et toi ? (litt. bien je suis et toi) 
mishtô sam ! ay tû ? nous allons bien ! et toi ?

(pron. ay = aille)

laisse moi tranquille : muk-ma !, mèk_ma ! (trannkilo)
va-t'en ! ja, dja tar ! (litt. pars !) après tout est dans le ton que tu vas donné.

(pron. ja = j comme français, dja = d+j français)

jan, djan tar ! partez ! dégagez ! 

oui: va, ava, aoua, da
non : na

tchi nais : non merci (prononce nais/ na-isse)
nais tukê : merci (à toi)
nais tumêngè : merci ( à vous)
but nais : merci beaucoup

(pron. g toujours dur, but = boute)

na dav duma i romani (tchib, shib): je parle pas le romani 
na dav duma romanés = je parle pas romanes
na but dav duma romanés: je parle un peu romanes (romani)

na vakârav i romani : je parle pas le romani
na but vakârav i romani : je parle un peu romani
au revoir ash, atch devlessa ou tout simplement " devlessa" (litt. reste avec Dieu)

ashénn, atchénn devlessa (pl.)

(pron. le "r" de rom, romani, romanés comme "r" français)



17:10 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Vu du Sénat #9: Paris en danger, les Roms sont à nos portes. -- Esther Benbassa. -- huffington.post

 

Vu du Sénat #9: Paris en danger, les

 

Roms sont à nos portes

10:05 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Les enfants roms : ne pas rompre le fil de l’école. -- Le Monde

 

 

Les enfants roms : ne pas rompre le fil de l’école

09:55 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Roms : des retours et une aide à l'intégration. -- La Nouvelle république .fr

 

Roms : des retours et une aide à l'intégration

09:48 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Berlin/holocauste: un mémorial aux Roms. -- Le Figaro

 

Berlin/holocauste: un mémorial aux Roms

09:43 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

20/10/2012

A PEOPLE UNCOUNTED Aaron Yeger • Ca • 2011 • 95’ VO/OV En, Cz, De, Ro, Hu, Ru st/ond Fr/Nl L’histoire des Roms, quand elle n’est pas romancée, s’étale sur des siècles de rejets, d’incompréhensions et de massacres. 500 000 Roms ont été tués par les nazis

 

 

 

                          A PEOPLE UNCOUNTED                         

 

horreur.jpg

click on the arrow to start the film

clickez sur la flèche pour démarrer le film.

après avoir ouvert le lien du blog

after to have click on the link of this blog

named  A PEOPLE UNCOUNTED;  

 

L’histoire des Roms, quand elle n’est pas romancée, s’étale sur des siècles de rejets, d’incompréhensions et de massacres. 500 000 Roms ont été tués par les nazis pendant la deuxième guerre mondiale. Superbement réalisé, ce film traverse onze pays à la rencontre de leur histoire, passée et présente.

Suivi d’une rencontre avec Jacqueline Fastrès (historienne, RTA, auteure avec Ahmed Akhim de Chroniques d’une intégration impensée, 2012), Stipan Bosnjak, (auteur de lettre ouverte d’un petit-fils rom à sa grand-mère croate).

Partenariat: Dynamo International, PAC, DGDE, LDH & MDM.

21:41 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Les mêmes droits que les autres citoyens. -- Libération

 

La pratique montre que, placés dans des situations normales de droits, les Roms se comportent exactement comme les autres populations. Et que, mis dans des situations de grande précarité et d’exclusion massive, on voit apparaître chez eux, comme dans tous les taudis et tous les bidonvilles du monde, deux catégories de comportements : dans la majorité des cas des formes extraordinaires de solidarité, de vertus individuelles et collectives, mais pour certaines fractions très minoritaires, des comportements délinquants, voire criminels, qui s’exercent en premier lieu sur les populations roms elles-mêmes....

 Les mêmes droits que les autres citoyens


10:30 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

«Libération» invite à débattre de l'intégration des Roms.---> THÉÂTRE Arpád Schilling sur la route des Roms -- Libération


CRITIQUE Théâtre. A Chaillot, le Hongrois, adepte du «mouvement permanent», s’intéresse à la question tzigane, avec sa pièce «Noéplanète».

«Libération» invite à débattre de l'intégration des Roms.

 
 

10:17 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

«C’est un peuple à l’abandon» par Tony Gatlif -- Libération

 

INTERVIEW Le réalisateur Tony Gatlif, dont l’œuvre cinématographique est consacrée aux Gitans, s’indigne de la condition des Roms en France.

«C’est un peuple à l’abandon»

10:13 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Hongrie : des Roms en peine. -- Libération

 

Le metteur en scène hongrois Arpád Schilling revient sur la montée de l’extrême droite et la baisse des aides sociales pour les Tsiganes.

Hongrie : des Roms en peine

10:10 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

19/10/2012

Bruxelles laisse planer le retour aux visas pour les Balkans occidentaux. -- Le courrier des Balkans

 

Les citoyens de Serbie, du Monténégro, de Bosnie-Herzégovine, d’Albanie et de Macédoine vont-ils à nouveau avoir besoin de visas pour se rendre dans l’Union européenne ? L’Allemagne, la France, l’Autriche, le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas ont brandi la menace de réintroduire l’obligation des visas à l’encontre des pays des Balkans occidentaux...

Bruxelles laisse planer le retour aux visas pour les Balkans occidentaux

13:11 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Théorie musicale -- gamme orientale - gamme tzigane - mode balkanique - mode andalou. (on naît dans une musique, et on l'apprend non pas avec la tête, mais par reproduction de l'entendu).

                                 soleil_028

roulotte (2)


                                                            musicien_074     musicien_066

L'échelle à double seconde augmentée

Cette échelle est la plus employée en matière d'exotisme. En effet, elle est présente dans différentes cultures (musique arabe, hindoue, russe, hongroise, roumaine, espagnole) selon les formes modales qu'elle prend. C'est pourquoi on a tendance à la désigner sous le nom de « gamme exotique ». Le terme « échelle à seconde augmentée » vient du fait que cette échelle se caractérise par un intervalle de seconde augmentée dans chacun des tétracordes qui constitue l'octave.

les deux formes principales de cette échelle sont la gamme orientale et la gamme tzigane. Les deux formes se distinguant dans le fait qu'elle placent différemment les intervalles de seconde augmentée.

La gamme orientale

Les musiques orientales dans leur ensemble offrent une immense variété de modes, généralement inconnus dans la musique occidentale. Mais c'est surtout cette gamme qu'on associe le plus souvent à l'idée d'Orient dans la musique occidentale. En vérité, la gamme qu'on appelle « orientale » n'est qu'un mode stylisé adaptée à la musique occidentale. Car les modes de la vraie musique orientale se structurent sur une échelle en quart de tons.

Toujours est-il que c'est cette échelle (popularisée par Saint-Saëns et Liszt) fut celle qui fut le plus largement employée dans la musique classique et la musique de film pour évoquer l'Orient.

Cette gamme est une des formes les plus utilisées de l'échelle à double-seconde augmentée. Elle se caractérise par la symétrie de ses deux tétracordes et par ses deux secondes augmentées au milieu de ses deux tétracordes (bémol-mi et labémol-si).

do bémol mi fa sol labémol si do

Intervalles : 1/2 ton - 3/2 tons - 1/2 ton - 1 ton - 1/2 ton - 3/2 tons - 1/2 ton

C'est en effet l'intervalle de seconde augmentée qui confère à cette sonorité ses accents pseudo-orientaux. Et c'est à cause de cet intervalle qu'elle est souvent confondue avec le mode dit phrygien dièse3. La différence étant que ce dernier n'est constitué que d'une seule seconde augmentée. (do bémol mi fa sol labémol sibémol do)

La gamme orientale a en outre la particularité d'avoir deux sensibles. Une sensible traditionnelle ascendante (sido) et une sensible harmonico-modale descendante (bémoldo).

À cause de sa symétrie, le tétracorde supérieur de la gamme peut constituer le tétracorde d'une même gamme transposée à la dominante :

do rébémol mi fa sol labémol si do

sol labémol si do ré mibémol fadièse sol

Mais ce mode a pu être aussi utilisée pour évoquer l'Inde. Cette gamme correspondant aussi à un des modes de l'Inde du nord : Le Bhairava qu'Albert Roussel utilise notamment dans Padmâvatî

Bizet utilisait aussi cette gamme dans un esprit hispanisant dans son opéra Carmen : le fameux thème du destin.

La gamme tzigane

En comparaison, la gamme orientale peut être vue comme le plagal d'un autre mode : la gamme tzigane. C'est pourquoi les deux sont parfois confondues.

Exemple sur do :

do ré mibémol fadièse sol labémol si do

Intervalles : 1 ton - 1/2 ton - 3/2 tons - 1/2 ton - 1/2 ton - 3/2 tons - 1/2 ton

Franz Liszt l'emploie à profusion, notamment dans sa Rhapsodie Hongroise n° 13 en la mineur :

RhapsHong13-incipit.jpg

Mode balkanique

En musique balkanique, le mode le plus utilisé[réf. nécessaire], connu sous moult noms [réf. nécessaire], est le mode de mi, mais avec une 7e majeure[réf. nécessaire]. L'espacement équivaut à ce schéma :

1/2ton - 1ton - 1ton - 1ton - 1/2ton - 1ton et demi - 1/2ton

Par exemple :

  • dans le ton de mi : mi fa sol la si do ré# mi
  • dans le ton de do : do ré♭ mi♭ fa sol la♭ si do

Le mode andalou

Exemple sur do : do bémol mi fa sol labémol sibémol do

Intervalles : 1/2 ton - 3/2 tons - 1/2 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton

Proche du mode de mi, dans la musique traditionnelle, le mode andalou se caractérise par la mobilité de son 3e degré pour éviter la seconde augmentée, mais jouant sur l'expression de son renversement la septième diminuée particulièrement dans un mouvement mélodique descendant. Plus rarement le 7e degré peut passer de sous-tonique (à distance de seconde majeure de la tonique), à sensible (à un demi-ton). On retrouve par exemple le mode andalou dans le ballet L'Amour sorcier de Manuel de Falla ou dans le deuxième thème du Boléro de Maurice Ravel.

Il est (enharmoniquement) équivalent au mode phrygien dièse3 (également appelé phrygien dominant ou phrygien majeur) décrit plus haut, constituant le 5e mode de la gamme mineure harmonique.

12:39 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Musique tzigane -- Wikipédia

 

                       Musique tzigane                            


                                           

                                                                               musicien_074     musicien_066                         

12:24 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

18/10/2012

Les Roms de Roumanie rêvent de partir à l'étranger jeudi -- 18 octobre 2012 -- Ouest France

 

 

Ils s'en vont à cause d'une vie sans espoir. La France est une des destinations les plus fréquentes. Quand ils rentrent au pays, ils n'ont qu'une idée : le quitter.

Les Roms de Roumanie rêvent de partir à l'étranger

                                                                    SIGE_4091305_1_apx_470_ (1).jpg

14:24 Écrit par Mihail Basremaskro'onko | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |